• vendredi 27 et samedi 28 novembre à 21 heures:

Stéphane Tsapis trio

Stéphane Tsapis piano

Marc Buronfosse contrebasse

Arnaud Biscay batterie

Un album charmant par son nom et surprenant par son répertoire… Alex Dutilh, open jazz, France musique Un bien beau moment de Jazz, qui s’écoute avec délicatesse et satisfaction… Nicolas Vidal, BSCNews Un univers musical à découvrir sans tarder! Vous n’avez pas fini d’entendre parler de ce fan de cinéma muet Jean-Louis Lemarchand, Jazzmagazine La musique de Stéphane Tsapis agit sur moi comme une caresse et fait flotter mon coeur… Tower records intoxicate, Japon

http://www.stephanetsapis.com/

https://soundcloud.com/st-phane-tsapis/sets/new-ep-2tsapis

 

S téphane Tsapis est compositeur, pianiste et
professeur de création musicale pour l’image
au Conservatoire à rayonnement régional de la Ville
de Paris.
Son disque Mataroa, fresque musicale et littéraire
retraçant le parcours des exilés grecs de la guerre
civile, est soutenu par la SACEM et est salué par la
critique internationale (Mexique, Colombie, Grèce,
France élu citizen jazz 2012, USA, Japon). Il multiplie
les collaborations à l’étranger, notamment au Japon
avec l’album Musique pour quatre mains et une
bouche duo avec la saxophoniste Maki Nakano, puis
nouvelle tournée au Japon en Mai 2014 avec Charlie
and Edna son dernier album en trio (révélation Jazz
Magazine en France) produit par le label japonais
Cloud. Il représente la France avec le projet Paris-
Mexico en 2013 au festival Euro Jazz de Mexico où il
se produit devant 20 000 spectateurs. Il représente
la France au festival ethno-jazz de Douchanbe au
Tadjikistan en Mai 2014 où il se produit en trio avec
Maki Nakano et Yann Pittard. Son nouvel album Border
Lines sortira en Mars 2016 sur le label Cristal records
distribué par Harmonia Mundi. Il y explore ses racines
grecques avec beaucoup de liberté, accompagné de
Marc Buronfosse à la contrebasse et Arnaud Biscay
à la batterie.
Parmi ses prix et réalisations déjà nombreux, l’on
peut citer que Stéphane a été lauréat lors du festival
international du film d’Aubagne avec le film la nuit
autour, il reçoit le premier prix de composition au
concours Duke Ellington en 2012 avec sa pièce pour
Big Band Mount Athos.
Parallèlement à sa carrière de pianiste, il compose
de plus en plus pour le cinéma: il réalise aussi la BO
du long-métrage Khaos, les visages humains de la
crise grecque en 2012, celle de The kid créée en solo
à la Casa de Francia de Mexico, BO de The immigrant
(Chaplin) pour quartet de Jazz et orchestre
symphonique qui sera créée en janvier 2016 à Paris
avec comme invité soliste Jean-Charles Richard.