(ou plutôt ce qu’il en reste)

Patrick Vander est un peintre punk et naïf, brut et rigolard, il promène son regard goguenard et désabusé sur les façades des derniers petits commerces, c’est de la sociologie de comptoir avec éclats de rire, du présent qui s’effondre autour d’un verre, c’est pas de la nostalgie, c’est du désespoir avec jeux de mots laids, alors on rigole avec lui, il ne fait pas dans la dentelle mais il tranche dans l’art, tout en ne se prenant pas trop au sérieux,  ça fait du bien!

Patrick Vander expose au Maquis de Vareilles jusqu’au 2 septembre 2018,