vendredi 27 et samedi 28 mars à 21 heures

Madame Sacha chante Edith Piaf

Peut-on surprendre encore en interprétant Edith Piaf ? Peut-on encore faire découvrir de nouvelles facettes de cette immense artiste ? « Oui », dit Sandrine Phelippot, alias Madame Sacha, qui interprétera au Maquis de Vareille, vendredi et samedi soir, son récital « Piaf, les inédits ». Accompagnée par Laurent Delliaux au piano et Sylvain Bernert à la contrebasse, loin de toute référence vocale, gestuelle ou vestimentaire à l’icône Piaf, l’interprète a déniché des chansons un peu oubliées de la dernière époque de Piaf, des années 50 à 60, signées Rivegauche, Prévert, Moustaki, Aznavour ou encore Piaf elle-même… La plupart étant des « faces B », restées dans l’ombre des grands standards, certaines étant quasiment des inédits. Madame Sacha, en interprète expérimentée, en offre sa propre lecture, mettant en valeur toute la poésie, la délicatesse, la virtuosité des textes et des mélodies sélectionnées par la grande dame, et mettant également en lumière, loin de toute caricature, la fragilité, la tendresse, la simplicité de la grande amoureuse que fut Edith Piaf. 
msacha