En Mars!!

vendredi 22 mars 2019 à 21h

Aldona solo

ciné-concert Pologne

Aldona en ciné concert des chansons sauvages et projection du court film d’animation «  Le Bûcheron des mots » de Izù Troin.

Son chant est sauvage, sa voix à la fois profonde et sensuelle, tendre dans les hauteurs et éthérée jusqu’à en devenir perçante. Au terme de lentes ascensions, elle en arrive parfois à des tonalités qui font penser à des oiseaux exotiques ou à des chauve-souris. Elle murmure et implore, fait des grincements, crie, rit et souffre, les paroles des chansons d’Aldona sont poétiques et emplies de mystères, drôles et spirituelles.

Elle a été invité à créer la musique et les chansons pour le film d’Izù Troin ( Arte/Folimage).

« Un court métrage envoûtant, qui défend avec force la puissance de la littérature… »

Dans un pays où les habitants se nourrissent, au sens propre, de lettres et de mots cueillis dans les arbres, la lecture est vitale s’ils ne veulent pas mourir… d’ennui. Mais certains livres sont interdits à cause de leur contenu émotionnel et des transformations physiques qu’ils provoquent.

Nadal, un bûcheron des mots, fait une rencontre qui va changer définitivement sa vie… »

Aldona Nowowiejska – chant, ukulele, guitare, petit accordéon, percussions

www.aldona.org

https://www.youtube.com/watch?v=hlgx71ZeXOo

https://www.youtube.com/watch?v=XRwz5ECMIFU

https://www.aldona.org/

samedi 23 mars à 21h et dimanche 24 mars 2019 à 17h30

Marie-Thérèse Orain

chanson

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Therese-Orain

Une grande dame de la chanson française au Maquis

Marie-Thérèse Orain, comme un papillon libre et passionné, a parcouru les sentiers buissonniers de la scène vivante, celle où on paye cash tous les soirs sa vie d’artiste, et c’est cette potion de jouvence qui a gardé intact son amour pour le spectacle… Très peu de comédiennes-interprètes ont porté la parole des chansons à un tel niveau.
Georges Brassens lui a fait confiance en l’invitant à ses premières parties le temps d’une tournée.
Jacques Debronckart lui avait confié des chansons inédites.  Elle les chante à nouveau, les joue avec cette virtuosité expressive dont elle a le secret et les a enregistrées en public à l’automne 2014 pour le disque sorti le 12 avril 2015.
Dans la lignée de Marie Dubas, elle vous emmène dans le burlesque ou le tragique, dans une commedia dell’arte flamboyante, peuplée de personnages bariolés qu’elle fait vivre pour le bonheur du public le temps d’une chanson; Au Maquis, elle sera accompagnée par Clémence Monnier la pianiste des Goguettes en Trio mais à Quatre.
Si vous n’êtes pas encore adhérent-e de la Cagnole et que vous souhaitez vous informer sur l’intérêt de l’utiliser, vous êtes les bienvenu-es … Par ailleurs , la Cagnole continue d’étendre son réseau . Le nombre de partenaires , c’est-à-dire de lieux ( entreprises , commerces , etc…) où nous pouvons dépenser nos cagnoles, est en constante augmentation , mais ce n’est pas encore suffisant..!. Pour améliorer cela , en particulier sur le Nord du département , nous souhaiterions vous rencontrer pour en parler , échanger nos idées , nos projets dans le but de faire plus et mieux dans ce sens . En effet , nous avons besoin de vous car c’est vous qui connaissez celles et ceux qui pourraient être susceptibles de devenir partenaires de la Cagnole à proximité de chez vous .…

vendredi 29 et samedi 30 mars 2019 à 21h

Jean Martin

Chanteur local en rock philosophique

http://www.jeanmartin.eu/

De la forêt d’Othe à demain

En faisant les fond de terroir, j’ai retrouvé un tas de mots déguisés en chansons, de la musique pour rire, pour vibrer, pour danser, bref, des habits tous neufs pour habiller la vie moderne de l’intérieur.

« moderne » vient du latin de l’empire romain : « modernus » dont le sens premier est « mode ».

La mode change très vite ces derniers temps ; elle n’a plus grand-chose à cacher d’important.

Mais, sous le tatouage persistant de la vie de tous les jours, la source des mots n’est pas tarie, elle coule encore jusqu’à la mer où, les ondes ont la forme de vagues, parfois de tempêtes mais polissent les mots comme des galets ; en s’allongeant sur le sable du maquis, on s’entend parfois rêver…

Bref, c’est le retour tant attendu de Jean Martin sorti de son terroir dans lequel il ne se terrait pas,

il ne se tairait pas non plus, même à l’autre bout de la terre

dimanche 31 mars 2019 17h30

Le Goût des Autres

rencontre annuelle des actifs du Pays d’Othe